M. Robles – JRE 2017 – Alimentation de la jument en gestation et du poulain en croissance …



bonjour à tous merci donc aujourd'hui moi je vais vous parler de comment l'alimentation de la jument en gestation et du poulet en croissance est primordial pour le bon développement du poulain et sa future carrière sportive et peut être productif donc c'est le bilan du projet qui s'intitule f et halim 2 2 qui l'a suivi le projet fait ali m'inquiéter celui sur les transferts d'embryons entre les races de différentes tailles donc comme vous le savez tous un moyen de cas était d'améliorer la performance sportive c'est ça a été la sélection génétique mais faut savoir que la génétique ça fait pas tout et on vous savez que la dance et le support de l'information génétique et cette information génétique est l'élu est interprété par la machinerie cellulaire pour conduire au phénotype le phénotype c'est tout ce qui est mesurable chez un individu ça va être sa taille sa glycémie sa fréquence cardiaque par exemple et donc des facs et des variables qui vont avoir une influence sur la performance cette information génétique elle va elle peut être la lecture et l'interprétation de cette information génétique peut être modifiée par certains facteurs qui va donc modifier le phénotype de l'individu est potentiellement ses performances la manière d'interpréter l'information génétique vous l'entendez sous le terme dépit génétique souvent dans les médias lorsque le cheval et poulain ou foetus il est particulièrement sensible au mot allah à la manière dont l'information génétique est interprétée car il est encore en développement ainsi les techniques de reproduction mais également la nutrition le stress ou les maladies de la mère ou du poulain vont pouvoir avoir un impact sur le développement du poulain et potentiellement augmenter c'est le risque de développer des pathologies à l'âge adulte c'est pourquoi la gestion de la jument en gestation et du poulain pendant sa croissance est vraiment importante pour pouvoir optimiser au mieux le potentiel génétique de son individus alors qu'est ce qu'on sait déjà dans la dans la littérature ce qu'est ce qu'il a été montré alors pourquoi bien nourrir sa jument en gestation alors on a eu un cas de sous nutrition extrême en angleterre ou en fait des juments ont rattrapé la gourme au cours de la gestation si bien qu'elles ont arrêté mardi et ont perdu vraiment beaucoup de beaucoup de poids et bien à la naissance leur placenta était moins attendu est moins efficace c'est à dire pour un même poids de placenta ils produisaient moins de poids de poulin et donc les poulains sont des moins lourd et moins long à la naissance sinon c'est qu'est ce qui se passe quand on alimente des juments avec des céréales par rapport à canton les alimente avec des fourrages a lorsqu'il a été montré dans la littérature c'est que les poulains des juments qui recevait des céréales avaient des altérations de la régulation du glucose sanguin des graisses et de l'appétit quand il était très jeune ils ont également montré que ces juments là avait une diminution de la quantité d'anticorps dans le dans le dans le sang le à la naissance le lait à la naissance par également une étude épidémiologique belge a montré que les juments qui recevait les concentrer au cours de la gestation avait plus de risque de produire des poulains qui développait des légions de stockons droz par la suite que des jugements qui n'agirait que des fourrages alors pourquoi maintenant bien nourrir son poulain ce que l'on sait déjà alors l'ostéo condroz ce qu'est ce que c'est c'est une c'est une maladie de l'articulation qui ce qui arrive en fait quand le le quartier âge de croissance mature mal en hausse qui peut conduire à la libération de fragments dans l'articulation alors chez le poulain il a été montré qu'une alimentation riche en sucre qui entraînait des grands pics de glycémie des grands pics d'insuline amis c'est à dire des gros repas riche en céréales augmentait le risque pour les couloirs de développer des lésions ostéo articulaires et il a été également montré qu'une croissance pondérale plus rapides que celles attendues normalement qui était lié à une surnutrition augmente également le développement de lésions ostéo-articulaires chez les poules a alors l'objectif de cette étude était d'étudier l'effet de la distribution de céréales aux juments en fin de gestation sur la croissance le métabolisme et le statut austère articulaires des poulains que nous avons par la suite sur nourris entre 20 et 24 mois et nous avons également étudié leur maturité testiculaire à 12 mois pour cela logements ont été ont été conduites en pâture de l'insémination jusqu'au septième mois de gestation dans la même peinture à partir de l'hivernage elles ont été rentrés au box et soient nourris uniquement avec des fourrages ou alors avec des fourrages et de l'offre les poulains ont suivi leur mère au prêt jusqu'au sevrage à six mois par la suite ils sont rentrés en stabulation et douze mois les mâles ont été castrés entre 12 et 19 mois tous les poulains sont retournés en pâture conduit dans la même peinture et enfin sont retournés en stabulation jusqu'à deux ans lorsqu'il était en stabulation ils étaient nourris grâce à un distributeur automatique de concentrer les poules en territoire nourris entre 20 et 24 mois donc les juments gestantes ont reçu entre 1 celles qui ont reçu de l'argent reçu entre un et trois kilos d'orge par jour en fonction de leur poids et de leur stade de gestation ainsi comme vous pouvez le voir les juments qui ont reçu de l'orge ont reçu plus d'énergie et plus de protéines jusqu'aux derniers mois de gestation que les juments qui n'ont reçu que des forages tandis que les jumeaux qui ont reçu des fourrages ont reçu plus de fibres tout au long de l'hivernage ainsi les juments qui ont reçu de l'orge ont maintenu une note d' état stable tout au long de la gestation et de la lactation tandis que les juments fourrage que reçu que des fourrages ont perdu deux de l'état corporel à partir de l'hivernage et ont mis énormément de temps à rattraper l'état corporel des juments qui ont reçu des concentrés en lactation en pâture en fin de gestation ce que nous avons vu c'est que les juments qui ont reçu de l'orge était plus résistantes à l'insuline c'est à dire qu'elle avait des altérations de la régulation du sucre dans le sang alors que les juments qui n'aurait reçu que des fourrages elle lit pour mobiliser c'est à dire qu'il avait utilisé leurs réserves de graisse pour pouvoir soutenir la gestation à la naissance les poulains peser le même poids et faisait la même taille cela a été en partie liée au fait que les juments qui était finalement souri modérément ont pu mobiliser leurs réserves pour pouvoir continuer à nourrir leurs poulains de plus nous avons remarqué que le placenta s'était adapté vous voyez ici à placenta de cheval avec envers la partie plate renta et en rose la partie de l'utérus les échanges de nutriments qui se font du sang de la mère au sens du poulain se font via les micro cotylédons est en fait les les vaisseaux de ces micro cotylédons était plus volumineux dans les placentas jugement qui ont été légèrement souri c'est à dire que les placentas ont été capables de s'adapter pour pouvoir fournir plus de nutriments aux poulains des juments qui était sonnerie donc dans le cas d'une sous nutrition modérée c'est le poulain passe en premier ce qui n'était pas le cas dans le cas d'une souscription extrêmes comme pour les juments qui avait attrapé la gombe en ce qui concerne la croissance des poulains nous n'avons pas observé de différence de poids et de hauteur au garrot jusqu'à 24 mois cependant des dix neuf mois les poulains des juments qui n'ont reçu que des fourrages avec des canons moins large que les poulains des juments qui avait reçu de l'orge mais nous n'avons aucune information sur la densité et la résistance osseuse de c2c canon les poulains mâles ont été castrés à un an est ce que nous avons vu c'est que les testicules des poulains des juments qui ont reçu uniquement des fourrages et est moins mature à un an que les testicules des poulains des juments qui avait reçu de l'orge cependant ça ne nous dit pas je ne vous en dit pas plus sur un poteau potentiels retards à la puberté puisque là les poulains étaient pré pubères et non plus sur les performances de reproduction nous avons suivi exact également le métabolisme des poulains à trois jours et à un an et demi alors ce que nous avons observé c'est que les poulains des juments qui était sous nourris étaient plus résistant à l'insuline à trois jours et un an et demi que les poulains des jugements qui avait reçu de l'orge donc cela peut conduire à des problèmes métaboliques par la suite et d intolérance à l'exercice les poulains donc on était sûr nourris entre 20 et 24 mois grâce à un distributeur automatique de concentrés ils ont reçu 6 kg de concentrés par jour ce qui correspondait à 140% de leurs besoins en énergie ainsi ils ont eu un gain moyen quotidien de 550 grammes par jour contre une moyenne recommandée qui étaient entre 300 et 350 grammes par jour pour cet âge il est en fait l'augmentation du gain moyen quotidien c'est pratique principalement réalisée par le fait que les poulains ont pris du gras ils n'ont pas vraiment grandi ils ont surtout pris du grade quand on a regardé leur métabolisme à la fin de cette surnutrition est bien faite il s'est avéré que les poulains des juments qui recevait les concentrés ont été plus affectées par la surnutrition que les poulains des jugements qui recevait des fourrages mais finalement les deux l'autre poule a ont été affectés quoi qu'il en soit donc cela peut conduire à des problèmes métaboliques et des d intolérance à l'exercice nous avons également regarder à la le les ions d'ostéo contre auch et ses poulains et à six mois plus de poulains de jument qui avait reçu des de l'orge avait au moins une lésion d'ostéoporose que les poulains des juments qui n'avait reçu que des fourrages et cette différence avait disparu à deux ans donc ce qu'il faut retenir de cette étude c'est que nourrir les juments avec des concentrés en fin de gestation permet de maintenir un bon état corporel est optimale en tout cas nous c'est ce que on a vu mais altère le métabolisme glucidique des juments et augmente le risque pour les poulains de développer des lésions d'ostéoporose au moins à six mois sous nourrir modérément les juments avec des forages qui ne sont donc pas de qualité suffisante ou pas en quantité suffisante entraîne un retard de maturité des poulains au moins testiculaire et osseux et altère leur métabolisme au moins jusqu'à 19 mois et que sur nourrir les poules 1 après vingt mois entraîne une augmentation de l'adiposité et une altération de la régulation puissent te caches du glucose donc en gros si on veut réduire l'ostéoporose optimisé métabolisme du poulain en fonction de ce qu'on a observé et de ce qui a été observé par d'autres d'autres scientifiques dans d'autres pays et sur d'autres études il faut si possible que la jument ne soit ni trop mais ne trop grasse parce que je le présente pas là mais on a une autre étude sur des fumeurs obèses et on observe des choses très très très semblables avec des juments obèses donc il faut qu'elle soit ni trop mec ni trop grasse en gestation il vaut mieux privilégier les fourrages en quantité et qualité suffisantes donner le moins possible de céréales et la fractionner si possible en plusieurs de pas pour éviter des gros repas de céréales riches en sucre idem pour le poulain des fourrages en qualité et quantité suffisante avec le moins de céréales possible toujours ce qu'on sait que c'est pas toujours possible et si on si on donne des céréales les fractionner fractionner les apports et surtout éviter de trop fortes vitesse de croissance donc je souhaiterais remercier bien sûr les financeurs donc le département phase de l'inra les essais et le fonds éperon toute l'équipe de la station expérimentale de lavalade sans qui on pourrait rien faire l'équipe de l'université de caen qui ont réalisé l'analyse des testicules et toute l'équipe 2 du centre européen du cheval de mon le soin pour venir faire les radios et analyser les radiographies et merci de votre attention [Applaudissements]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *